Communiqué de presse

Communiqué de presse

Des projets ambitieux… un avenir prometteur ! Le Logis Social de Liège va rénover plus de 1100 logements en 4 ans et ce n’est pas tout…

A. Plans de rénovation

Le 18 juillet 2019, la Société Wallonne du Logement nous informait que notre société était inscrite dans le « Programme Impulsion Logement » ayant pour objet la rénovation et l’optimisation énergétique des logements, permettant au Logis Social de Liège de projeter la rénovation de 268 habitations pour un montant total de près de 7.000.000€. 

Un an plus tard, le Gouvernement Wallon nous informait qu’un droit de tirage (partie subside) de 26.969.250€ était alloué à notre société pour rénover minimum 770 logements supplémentaires dans le cadre de la première phase du plan de rénovation des logements publics à l’horizon 2030 du Gouvernement Wallon. 

En décembre, notre Conseil d’Administration décidait d’aller au-delà et de déposer un plan ambitieux prévoyant des travaux de rénovation lourde répartis sur 15 chantiers et permettant de rénover 861 logements sur sept de nos entités (Angleur, Bressoux, Glain, Grivegnée, Jupille, Rocourt et Sclessin) pour un montant total estimé à près de 36.000.000 € (le complément nécessaire au subside étant financé via une avance à taux 0% auprès de la Société wallonne du Logement).

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de voir notre plan approuvé par le Ministre du Logement, Christophe Collignon.

Ce faisant, ce sont 1100 logements, soit plus d’un tiers de notre patrimoine, qui seront rénovés dans les prochaines années.

Des choix réfléchis…

L’un de nos principaux objectifs poursuivis était d’améliorer les performances énergétiques de nos bâtiments par l’atteinte d’un niveau de label B au minimum et ce, afin de réduire les factures de nos locataires mais également notre empreinte environnementale. Nous avons dès lors effectué des audits sur l’ensemble de notre parc immobilier pour identifier les chantiers à mener en priorité et définir précisément les travaux à réaliser.

Ceux-ci porteront entre autres sur l’installation du chauffage central dans certains logements qui en sont encore dépourvus, l’isolation des façades, des toitures, des caves ou encore le remplacement des menuiseries extérieures.

Nous savons que des travaux de cette envergure impacteront directement les occupants de ces habitations, raison pour laquelle nous avons défini un plan d’accompagnement social, également subsidié, et qui démarrera en amont des chantiers par une communication claire sur la teneur des travaux : qu’il s’agisse de la tenue de réunions ou de visites domiciliaires ; pendant la durée des travaux, certains ménages devront être relogés temporairement et nous prévoyons d’ores et déjà un accompagnement spécifique liés aux déménagements. Enfin, conscients qu’il est important que les occupants s’approprient au mieux les nouveaux équipements qui auront été installés et adaptent leurs habitudes de vie à leur fonctionnement (ex : système de ventilation…), la dynamique se poursuivra y compris après la fin du chantier.

… des projets étalés sur 4 ans

Les dossiers de travaux doivent être adjugés au plus tard pour le 31 décembre 2024 et afin de suivre efficacement les chantiers, ceux-ci ont été étalés dans le temps et priorisés eu égard principalement à l’état de vétusté, de sécurité et de salubrité du bâti.

Le premier chantier concerné consistera à rénover les 36 appartements des rues René Delbrouck et Nicolas Spiroux à Grivegnée. Une mise en conformité des installations électriques et de gaz, le remplacement des circuits de chauffage et des radiateurs, l’isolation des façades et des caves, ainsi que le remplacement des châssis y seront réalisés.

D’autres chantiers devraient pouvoir être initiés cette année encore portant à 294 le nombre de logements concernés durant cette première année du plan.

Outre l’impact énergétique et environnemental, nous sommes ravis de souligner que ce plan de rénovation possède également un retentissement social important puisqu’il contribuera à l’amélioration du bien-être et du confort de nos bénéficiaires et leur permettra très certainement de faire de belles économies !

B. Programme d’embellissement et de sécurisation

Autre bonne nouvelle, notre programme d’embellissement et de sécurisation a lui aussi été validé. Il permettra principalement l’installation de portes d’entrées sécurisées dans nos immeubles et la réfection de cours aux abords de ceux-ci pour un montant total d’1.200.000 €.

C. Plan de création

Enfin, en parallèle, suite à un appel à projet lancé par le Ministre du Logement, Christophe Collignon, début novembre 2020, le Logis Social de Liège s’est également vu notifier mi-décembre l’octroi d’un subside de 975.000 € pour la construction de 10 appartements de 1, 3 et 4 chambres rue André Renard à Chênée dont la demande de permis de bâtir sera déposée au printemps 2021. De quoi compléter notre offre de logements sur l’entité de notre siège social.

De bonnes nouvelles en perspectives pour débuter cette nouvelle année, au cours de laquelle le Logis Social de Liège fêtera par ailleurs ses 100 ans d’existence.

A propos du Logis Social de Liège

Le Logis Social de Liège, dont l’actionnaire principal est la Ville de Liège, est une société de logements de service public (SLSP), agréée par la Société Wallonne du Logement, localisée à Chênée et active sur le territoire de la Ville de Liège dans les entités de Angleur, Ans Bas, Bressoux, Chênée, Grivegnée, Glain, Wandre, Rocourt, Sclessin, Jupille.

Notre métier consiste à construire, rénover et transformer des bâtiments désaffectés en logements afin de les louer (secteur locatif) ou de les vendre (secteur acquisitif).

Notre mission de base consiste à mettre à disposition de candidats locataires, des logements de qualité à loyers modérés.

Parallèlement à la gestion du parc immobilier de 3100 logements, la société assure un service d’accompagnement administratif et social orienté vers les 5800 locataires et les candidats en attente. Le profil socioprofessionnel de nos clients est constitué, d’une part, de chômeurs, de minimexés, d’inactifs (83%) et d’autre part, d’ouvriers et d’employés (17%) et 50% d’entre eux sont en état de précarité.

https://www.logissocialdeliege.be/

Contacts presse

Monsieur Roland LEONARD, Président du Logis social de Liège
Madame Stéphanie CHRISTIAENS, Directrice-Gérante
Madame Aurélie DEWANDRE
Responsable Communication & Qualité
aurelie.dewandre@logissoc.be – 04/344.89.20